Ça fait quoi si je m’absente à mon travail sans justificatif ?

ParSabrina Dupuis

Ça fait quoi si je m’absente à mon travail sans justificatif ?

Les contraintes familiales, un déficit sanitaire ou la préparation d’un examen sont autant de causes justifiant l’absence d’un salarié. Cependant, il est possible de s’absenter sans présenter de justificatif auprès de son employeur. Cet état de choses peu conventionnelles peut être source de conflit professionnel allant jusqu’au licenciement pour faute grave. Que risque l’employeur en cas d’absence non justifiée à son poste de travail ?

Les motifs d’absence injustifiée du salarié

Est qualifiée d’absence injustifiée du salarié, la non-présentation de l’employé sur son lieu de travail sans permission préalable. Il peut s’agir d’un congé demandé qui n’a pas été accordé par l’employeur. Cependant, le salarié s’oppose à la décision et s’absente pendant toute la durée dudit congé sans aucun autre motif justificatif.

Il peut aussi être question d’un prolongement d’une période de congés par le salarié sans avertir son employeur au préalable. Pour ces deux situations, l’employé doit justifier son absence dans un délai maximum de 48 h. L’absence au poste de travail peut aussi être due à événement imprévu comme une contrainte familiale, une maladie ou un accident.

Ça fait quoi si je m'absente à mon travail sans justificatif ?

Peu importe le motif, une justification tardive de l’absence au poste de travail est passible de sanction en fonction du cas de figure.

Les sanctions qui s’appliquent en cas d’absences non justifiées

Dès le 3e jour d’absence au poste de travail, l’employeur est en droit de faire parvenir un courrier au salarié. Ce dernier est mis en demeure de justifier son absence ou de reprendre son poste dans les plus brefs délais sous peine de sanction. Ce n’est qu’après un silence volontaire du salarié que l’employeur lance la procédure de sanction professionnelle.

Par ailleurs, si l’employé se présente à son poste après 4 jours d’absence sans justificatif, il est en droit d’être sanctionné. Il peut être châtié d’un blâme ou d’un avertissement selon le cas rigoureusement dans un délai maximum de 2 mois. Si par contre, il ne se présente pas ni ne fournit d’explications, l’employeur peut enclencher la procédure de licenciement.

À propos de l’auteur

Sabrina Dupuis author