Bouygues Telecom, à la hausse

Bouygues Telecom, longtemps sous les projecteurs, peut enfin souffler cette année en passant au vert. Il est vrai que ce succès et cette augmentation du taux de clients lui revient suite au déboires de l’un de ses concurrents qui est SFR, mais le groupe continue à mettre en place de nouvelles stratégies.

La Bbox Miami de Bouygues Telecom

Vu que Canal + commencent à perdre plusieurs de ses clients, le groupe a changé de stratégies et essaye de reprendre un peu de sa popularité en signant avec divers opérateurs téléphoniques. D’ailleurs, Orange, Free et aujourd’hui, Bouygues Telecom, proposent à leur abonnés Canalsat Panorama à petits prix.

Ainsi, Bouygues Telecom propose ce bouquet de chaînes payantes sur sa Bbox Miami. Celle-ci qui coûte moins de 15€ en promotion, vous permet d’accéder pendant 3 mois gratuitement à Canal +, puis en payant 20€/mois pour Canalsat Panorama ou 30€/mois pour toutes les chaînes Canal +.

En plus de profiter de la télévision sur tous vos appareils, la Bbox vous offre la possibilité d’appeler en illimité sur la France métropolitaine ainsi que vers près de 110 pays partout dans le monde sur le fixe.

Bouygues Telecom, le point

Il est vrai que l’opérateur est au ralenti par rapport à ses abonnés du fixe, qui ne sont que trois millions d’abonnés, mais il progresse grandement auprès de ses clients du mobile qui sont aujourd’hui au nombre de 12,4 millions contre 12,08 de Free. SFR qui a perdu un million de clients, a permis à Bouygues de gagner 600 mille cette année. Comme le dirait Olivier Russat, PDG de l’opérateur, c’est ainsi que la concurrence fonctionne. Certains coulent, d’autres renaissent. C’est tout simplement du pain béni !

Bouygues revoit le temps de travail de ses salariés en les ramenant au 35 heures hebdomadaires. Les négociations sont toujours en cours à ce niveau.

Après l’échec du rachat de Bouygues par Orange, plusieurs rumeurs ont commencé à circuler, en stipulant que l’opérateur comptait fusionner avec Free et SFR dans le cadre d’une consolidation entre opérateurs téléphoniques. Mais, l’opérateur dément formellement toutes ces spéculations.

Aucun commentaire

      Laisser un commentaire